01/01/1970

Ce navire musée est aujourd'hui basé au South Street Seaport de New york. 

  Peking  faisait partie de la célèbre flotte des P-Liners basés à Hambourg, dont les noms commençaient par P.  Parmi ces navires emblématiques de la flotte de cap-horniers, sur une douzaine de 4 et 5 mâts,  4 existent encore, ce qui est extraordinaire quand on pense à tous les grands voiliers qui ont été démolis au cours du XXème siècle. Et encore, un de ceux qui manquent à l'appel, le Pamir, a fait naufrage dans un ouragan, en 1957, aux environs de Açores; Les autres sont aujourd'hui des navires-musées : le Passat (nom allemand signifiant Alizés) peut aujourd'hui être visité à Travemünde, un des ports de l'agglomération de Lübeck, sur la mer Baltique. Le Pommern, lui, est mouillé à Mariehamn, dans les îles finlandaises d'Aland. Mais le plus connu est l'ancien Padua, nommé aujourd'hui Kruzenshtern. Ce navire, l'un des plus beaux de la flotte des grands voiliers, navigue encore (sous pavillon russe) et peut donc être vu très loin de son port d'attache, notamment en France. Outre les 4-mâts, 2 cinq-mâts ont fait partie de cette flotte : le Potosi et le Preussen ; ce dernier disputait à France II le titre de plus grand voilier du monde.
    Peking était à Valparaiso lorsque la première guerre mondiale a éclaté. Il y est donc resté jusqu'à la fin de la guerre, puis a été saisi comme dommage de guerre et attribué à l'Italie. Les Italiens n'en ont rien fait et l'ont revendu à son ancien propriétaire : Le navire a donc continué le commerce entre le Chili et l'Europe jusqu'en 1932. A cette époque, le transport des nitrates à la voile, par le Cap-Horn, est devenu moins rentable qu'avec les vapeurs passant par le canal de Panama. Le bateau est alors devenu anglais, rebaptisé Arethusa II et transformé en voilier-école stationnaire sur la rivière Medway. Pendant la guerre il s'est appelé HMS Pekin.
    Racheté par un Américain en 1975, Peking est aujourd'hui amarré et peut être visité à New York au Southstreet Seaport museum, Il se trouve à tribord d'un trois-mâts carré, le Wavertree. On voit ci-dessous ces deux magnifiques navires côte à côte.

 

Autres noms Arethusa II, HMS Pekin
Fonction vraquier, puis navire-école,
navire musée
Gréement quatre-mâts barque
Débuts 1911
Longueur hors-tout 115 m
Longueur de coque 106 m
Maître-bau 14,30 m
Tirant d'eau 5 m
Voilure 4 100 m2 (32 voiles)
Déplacement 3 100 tonnes
Chantier Blohm & Voss - Hambourg

 

 

Recommander
  • gplus
  • pinterest