01/01/1970

En créant le Trophée André Mauric il y a treize ans, Jean-Paul Vernet, et Maurice Dessemond, alors Président de la Société Nautique de Marseille, décidaient de rendre hommage à André Mauric, un architecte naval marseillais légendaire.

La régate se déroule sur deux jours, et réunit des passionnés de voile, de course pure et dure avec un certain esprit Mauric, “que lʼon peut résumer en quatre mots“, explique l'ancien vice-président de la Nautique. “Ce sont des bateaux équilibrés, majestueux, solides et agressifs.“

Une première rencontre magique entre Jean-Paul Vernet et André Mauric scelle une amitié inattendue donnant naissance au Trophée André Mauric.

Un architecte, un homme :

André Mauric, un chapeau, une canne et un talent hors norme pour dessiner de véritables prototypes de course, durant plus dʼunAndré Mauricdemi-siècle.

Né en 1909 et décédé en juillet 2003, il est un architecte naval marseillais, qui démarre dès 1927 avec le Morwark dont il dessine les plans à même le sol en grandeur réelle. Il devient célèbre en 1972 grâce au half-tonner Impensable, vainqueur de la half-ton cup (IOR), dont les plans modifiés donneront naissance au First 30 de Bénéteau, qui sera le monotype du Tour de France à la Voile au début des années 1980 et deviendra le premier bateau de cette taille construit en grande série. En 1973, il conçoit le Melody (10,25m) qui sera un grand succès pour le chantier Jeanneau, et aussi Pen Duick VI pour la participation d'Éric Tabarly à la Whitbread. En 1978 il conçoit Kriter V puis en 1982, Kriter VIII, des voiliers étroits taillés pour le près en Atlantique Nord, barrés par Michel Malinovsky..

La conclusion symbolique de Jean-Paul Vernet : “Je suis fier de porter son logo quʼil mʼa donné de son vivant."

 

Recommander
  • gplus
  • pinterest